environnement


La réduction de l’empreinte environnementale des projets d’habitation est au coeur de nos préoccupations. Nous recyclons des caissons d’acier qui ne peuvent plus être utilisés par l’industrie du transport pour vos projets d’habitation, ce qui nous permet de leur donner une deuxième vie. Non seulement leur structure d’acier réduit la coupe massive de bois destiné aux charpentes utilisées dans les constructions traditionnelles, mais notre concept d’habitations préfabriquées limite l’impact sur la végétation environnante.
Si vous êtes encore plus sensible à la question de l’environnement, vous pouvez choisir d’installer des panneaux thermiques sur le toit de votre résidence. Cette option permet le chauffage de votre réservoir d’eau et peut même chauffer votre résidence en tout ou en partie. Notez que selon la région où est situé votre terrain et selon le degré d’ensoleillement dont il bénéficie, il peut être nécessaire d’utiliser un chauffage d’appoint pour la saison hivernale. Si l’environnement le permet, vous pouvez même y installer l’innovation de l’heure en terme d’énergie, les mini-éoliennes pour votre maison, mini-maison, chalet ou mini-chalet. Cette approche d’énergie hybrique (panneaux et éolienne) peut performer de façon surprenante.

En choisissant une construction résidentielle ou commerciale de Thinking Habitat, vous minimisez votre impact environnemental sur la végétation dans nos forêts et à proximité de votre projet.

Le principe d’un toit vert est simple, mais il est important de faire appel à un expert en la matière avant d’entreprendre vous-mêmes les aménagements. La majorité des villes et des municipalités favorisent maintenant les projets incluant l’approche des toits verts. L’aménagement d’un jardin pourra satisfaire les adeptes de saine alimentation et de légumes frais. Quel que soit le système adopté, une toiture végétale est composée de cinq éléments : la structure portante (bois, acier), une membrane d’étanchéité à laquelle on ajoute une couche de drainage et de filtration. Ensuite, il suffit d’ajouter un substrat et les plantations. En théorie, toutes les plantes peuvent pousser sur un toit. Dans la plupart des cas, on installera donc des plantes vivaces. Pour les toits les moins accessibles, on privilégiera les plantes les plus résistantes (plantes grasses, rocaille) et qui ne poussent pas exagérément en hauteur.

Le caisson d’acier est complètement étanche. En lui ajoutant une couche d’isolation de polyuréthane de soya (ignifuge) partout à l’extérieur, votre maison profite d’une parfaite isolation. Ajoutez à cela un toit vert et votre habitation Thinking Habitat se retrouvera parmi les plus performantes de l’industrie.

Suite à l’annonce du gouvernement québécois qui désire rendre obligatoires les prises électriques de 240 volts pour toutes les nouvelles constructions 2017, Thinking Habitat a décidé de prendre ce virage vert afin de participer à la facilitation de l’électrification de nos transports. Toujours par souci d’éco-conscience, les maisons de Thinking Habitat seront désormais dotées d’une prise extérieure de 240 volts vous permettant de brancher votre voiture électrique à la borne de recharge.

Certains isolants thermiques sont plus écologiques et plus naturels, comme le polyuréthane giclé à base d’huile de soya. Développé par la compagnie québécoise de Boisbriand Demilec, le produit s’appelle Airmétic Soya et possède un coefficient R de 6.0 par pouce, une des valeurs les plus hautes sur le marché. Il a reçu la certification GREENGUARD, remise par l’organisme international Greenguard Environmental Institute aux entreprises qui conçoivent des produits à émissions polluantes très faibles ou nulles, et est membre du conseil du bâtiment durable du Canada.